WKND 91.9 FM

Skin

Rag'N'Bone Man

Diffusé précédemment

Lancer la Web radio Lancer la Web radio

Québec abandonne le SRB tel qu'il avait été annoncé

Le maire de Québec Régis Labeaume a pris la décision de mettre le projet de SRB sur la glace. Il a du coup annoncé la tenue d’une consultation populaire au sujet du transport en commun.


Selon monsieur Labeaume, le SRB demeure une bonne solution afin d’améliorer la circulation routière à Québec, mais il dit comprendre que l’appui populaire a fondu récemment.


Monsieur Labeaume a convenu que le projet de transport collectif à Québec sera retardé en raison de ce changement de cap, mais il affirme qu’il ne s’agit pas d’un retour à la case départ.


Les réactions


Démocratie Québec affirme que l’aventure du SRB a fait gaspiller 15M$ en fonds publics jusqu’à maintenant.


Parallèlement, le ministre des Transports Laurent Lessard a demandé à connaitre combien des premiers 12.5M$ octroyés à la création du bureau de projet ont été dépensés pour le moment, et d’identifier ce qui pouvait être récupéré parmi les documents produits. Le Journal de Québec rapporte qu’environ 10M$ semblent avoir été dépensés jusqu’à maintenant par le provincial.


Il n’y aurait toutefois pas un sou de dépensé sur les 56M$ annoncé dans le plus récent budget Leitao.


La CAQ de son côté affirme qu’il s’agit d’un gaspillage libéral, et que les sommes prévues pour le SRB doivent être investies dans la création du bureau de projet du troisième lien, la vraie priorité selon eux.


Gilles Lehouillier a refusé de prendre le blâme pour la fin du projet, martelant que Québec avait toujours estimé être en mesure de faire le projet sans Lévis. Il a ajouté que le troisième lien était devenu la priorité.


Le promoteur Michel Dallaire, qui compte plusieurs projets aux abords du tracé espéré pour le SRB, a affirmé au Soleil être «déçu pour les gens de Québec», qu’il faut «arrêter de penser petit», ajoutant que le système de transport en commun actuel «ne vaut pas grand-chose».