WKND 91.9 FM

Dusty Men

Saule Feat. Charlie Winston

Diffusé précédemment

Lancer la Web radio Lancer la Web radio

Bissonnette recherchait la gloire

Les représentations sur la peine d’Alexandre Bissonnette ont repris lundi au Palais de justice de Québec.


La Couronne a présenté le compte-rendu d’un entretien survenu en septembre 2017 entre Alexandre Bissonnette et une intervenante en santé mentale du centre de détention de Québec. Bissonnette a déclaré à ce moment qu’il se souvenait de tout et qu’il visait la gloire.


L’intervenante assure que Bissonnette ne semblait pas avoir un jugement altéré de quelque façon que ce soit.



L’analyse de l’ordinateur personnel de Bissonnette a été présentée en matinée. On y apprend qu’une heure avant la tuerie, Bissonnette a effectué une de ses nombreuses recherches portant sur le Centre culturel islamique de Québec.



Dans les semaines ayant précédé l’attentat, le tireur a également effectué plusieurs recherches au sujet de groupes islamiques et féministes de l’Université Laval, de tueurs de masses, de tueries de masse, de l’entretien d’armes, du suicide ainsi que des recherches quotidiennes portant sur le président américain Donald Trump.



On a également retrouvé dans l’ordinateur personnel de Bissonnette plusieurs autoportraits où il portait des armes longues.



Finalement, le témoignage écrit du meilleur ami de Bissonnette a aussi été présenté, tout comme celui du père.


L’ami du tueur a entre autres précisé ne pas avoir pris au sérieux les propos méprisants de son copain envers les immigrants.


Il a également confirmé que Bissonnette avait des idées d’extrême-droite et qu’il était actif dans les débats sur les médias sociaux au sujet de la politique et la religion.


 


Crédit photo: Facebook