WKND 91.9 FM

Fous N'Importe Ou

Charlotte Cardin

Diffusé précédemment

Lancer la Web radio Lancer la Web radio

Budget Leitao : le troisième lien oublié

Le gouvernement du Québec a présenté aujourd’hui un budget qu’il juge équilibré, axé sur la mobilité et sur la qualité de vie des familles.


Les partis d’opposition ne sont pas d’accords pour dire qu’il est équilibré puisqu’on pige dans des réserves accumulées lors des années précédentes.



Les dépenses augmenteront de 16G$ au cours des cinq prochaines années, dont 1.2G$ en éducation et 3.6G$ en santé.


Tel qu’annoncé plus tôt ce mois-ci, 10G$ seront consacrés à la dette de la province, ce qui aura comme impact d’économiser environ 1G$ sur les intérêts au cours de la même période.


Les dépenses prévues en infrastructures pour les dix prochaines années seront de 100G$, une augmentation de plus de 9G$ par rapport au plan de l’an dernier.


Le ministre des finances Carlos Leitao a par ailleurs confirmé l’instauration d’un taux unique régional de taxation scolaire.


Le 3e lien oublié


Aucune somme supplémentaire à ce qui a déjà été annoncé par le passé n’est prévue dans le budget pour le projet de troisième lien. Pierre Arcand est le président du Conseil du trésor.



Le ministre des finances Carlos Leitao affirme d’ailleurs a atteint la limite dans le Plan québécois des infrastructures (PQI) et ne pourra aller au-delà des 100G$ qui s’y trouvent déjà pour les 10 prochaines années.


Cette position a fait bondir le chef de la CAQ François Legault, qui promet de réévaluer l’enveloppe totale pour bel et bien démarrer le projet de troisième lien dans un premier mandat de la CAQ.


Sans surprise, les sommes prévues pour le transport en commun, tant à Québec qu’à Montréal, ont trouvé leur place dans le budget présenté aujourd’hui.


Cannabis : l'UMQ satisfaite


L’Union des municipalités du Québec se dit satisfaite des sommes qui seront octroyées par Québec pour faire face à la légalisation du cannabis.


10M$ seront versés aux municipalités chaque année, et le gouvernement provincial assumera une partie des autres dépenses, par exemple la formation des policiers. Le soutien représentera grosso-modo 62M$ au cours des deux prochaines années.


Le président de l’UMQ Alexandre Cusson explique.



Les villes et le provincial s’entendent pour dire que les revenus futurs sont difficiles à estimer pour le moment, ce qui explique le plan de compensation qui s’échelonne seulement sur deux ans.


Pas de muscle pour récupérer les taxes


Les entreprises qui font des affaires en ligne devront percevoir puis verser les taxes de vente, qu’elles aient pignon sur rue ou non au Québec.


Les mesures pour y arriver ne sont pas très musclées selon les partis d’opposition. Par exemple, les douanes canadiennes seront chargées d’assurer le contrôle des taxes découlant de la vente des biens matériels achetés à l’étranger dans le cadre d’un projet pilote financé par le gouvernement.


Gabriel Nadeau-Dubois, de Québec solidaire, croit que le gouvernement a tout simplement raté son coup en n’utilisant pas les entreprises de cartes de crédit pour s’assurer de récupérer les taxes.



270M$ échappent au gouvernement chaque année en taxes non-perçues. Le budget présenté aujourd’hui prévoit permettre de récupérer environ 7M$ de cette somme.